Recevoir la newsletter


Jumelage

Les objectifs du jumelage

Dans la déclaration commune du chancelier Konrad Adenauer et du président Charles de Gaulle lors de la signature du Traité de Coopération franco-allemande en 1963, la dimension historique de la fin des rivalités séculaires entre nos deux peuples a été soulignée. Aujourd´hui nous nous trouvons au seuil d´une extension de la communauté européenne et, après presque 40 ans, le contenu du traité est plus actuel que jamais:

Un renforcement de la coopération entre les pays
est un pas indispensable vers la voie d´une Europe unie.


Les deux comités
Dès le début du jumelage, un comité de Charbonnières-les-Bains travaillait à mettre ces idées en application. A Bad Abbach également s´est formé un comité en 1998 qui essaie, de son côté, de propager les idées sur un fondement solide : C.-à-d. un jumelage qui implique tous les citoyens de nos deux communes, non pas uniquement les fonctionnaires. Le comité se comprend comme médiateur entre la population des deux communes.

Les activités
Les visites organisées dès les premières années du jumelage étaient sous la responsabilité d´un conseiller municipal et du maire. Cela n´était pas leur moindre travail. Chaque visite aboutit à une synthèse réjouissante entre le mode de vie bavarois et le savoir–vivre français. Le comité essaie de recruter de nouveaux participants à l´échange. Comme il y a toujours un nombre croissant de nouveaux habitants qui y participent, il s´en suit, comme effet secondaire, une intégration plus rapide et plus intense dans leur nouveau domicile.

Le comité aide aussi à créer des amitiés par correspondance, ainsi qu´à établir des contacts personnels entre familles et entre associations. C´est surtout dans le secteur bénévole qu´on pourrait s´attendre à des impulsions venant de Charbonnières-les-Bains, comme les Français nous dépassent largement dans le secteur assistance sociale bénévole.

Une chose qui nous tient à cœur : ce sont les stages. A cette époque de la mondialisation, on exige souvent un séjour à l´étranger dans la plupart des professions. Le comité intervient en faveur d´une coopération étroite avec les amis français soit pour les intéressés allemands soit pour les intéressés français afin de trouver un stage chez des entreprises appropriées. Tous les stagiaires qui jusqu´à présent en ont profité ont fait de bonnes expériences qui leur ont servi dans leur profession.

Pour éliminer les préjugés et pour mieux mettre en valeur les points communs de nos peuples, il est nécessaire d´élargir les contacts sur tous les domaines de la vie quotidienne. C´est ainsi que nous accomplissons l´idée originaire du traité de coopération franco-allemande et nous nous mettons au service de l´idée européenne. C´est ainsi que nous faisons de petits pas sur le chemin vers une paix et vers une communauté toujours croissante parmi les peuples.

L'Histoire de notre jumelage
Personne n´aurait pu s´imaginer, à l´occasion de la signature des documents, le 25 juin 1978, sur la Place du Marché (Marktplatz) de Bad Abbach quelle histoire prometteuse le jumelage entre Bad Abbach et Charbonnières-les Bains allait prendre.

Impulsion – une lettre venant de France
Tout cela a commencé d´une façon banale. Le 20 juin 1977, une lettre de Charbonnières-les-Bains est arrivée avec la question, si Bad Abbach aurait, par hasard, intérêt à un jumelage. L´initiateur de la demande était M.Jean-Luis Gavat qui examinait 14 stations balnéaires allemandes à proximité d´une grande ville ayant une grandeur et une structure semblable à Charbonnières-les-Bains à la recherche d´un partenaire possible. A la suite des visites mutuelles, on a trouvé plaisir l´un de l´autre et ce n´était plus une surprise que le conseil municipal de Bad Abbach a voté, le 20 décembre 1977, avec 14 à 0 voix, en faveur du jumelage avec cette commune aux portes de Lyon, station balnéaire (autrefois) et emplacement d´un casino.

La signature solennelle de la charte
C´est par une grande fête à Bad Abbach que la charte de jumelage a été paraphée par le maire M. Emil Karl et Mme Reverchon, maire de Charbonnières-les-Bains, suivie d´une cérémonie symbolique : remise de la clé de la mairie et du drapeau de la commune aux partenaires français. Dans la même année, le 9 et 10 septembre, a eu lieu la visite faite en retour à Charbonnières-les Bains. Et cette fois, ça a été Mme Reverchon qui a rendu la clé de la commune et le drapeau de la commune de Charbonnières-les-Bains aux citoyens de Bad Abbach. De plus, on a rebaptisé solennellement la place devant la mairie en « Place de Bad Abbach ».

Nous devenons « jumelés »
Par la suite, les contacts soit officiels soit personnels ne s´interrompent plus. A des occasions importantes, les maires de l´époque tenaient à être présents dans la commune jumelée. On organisait des fêtes à tour de rôle à Bad Abbach ou à Charbonnières-les Bains. Inoubliables dans la mémoire restent surtout la « Grande Fête de la Bière » à Charbonnières-les Bains le 17 et 18 octobre 1981 et la « Fête de Vin » le 29 et 30 mai 1982 à Bad Abbach. Les 10 ans de jumelage ont été célébrés à Bad Abbach par l´inauguration du « Pont de Charbonnières-les-Bains » le 19 et le 30 mai 1982, une date qui restera dans la mémoire comme les 20 ans de jumelage qu´on a fête à Charbonnières-les Bains du 21 au 24 mai 1998 dans le cadre de la fête de 150 années de la fondation des sapeurs-pompiers. L´échange annuel est bien établi. Par roulement de deux ans, les cars de Bad Abbach vont à Charbonnières-les-Bains, et vice versa les autres années, les invités français viennent au bord du Danube.

Implication active de la jeunesse
Dès le début, on a pris très au sérieux le travail avec la jeunesse. A plusieurs reprises, des jeunes faisaient un stage de plusieurs semaines dans l´ autre commune. Il y a eu des rencontres répétées entre scouts, pompiers et sportifs des deux communes. Pour se mieux connaître, il y a toujours des voyages en car à l´autre commune.

Parlez-vous français?
Pour diminuer les difficultés de langue, il y a des cours de langue d´un côte comme de l´autre. A Bad Abbach, c´est M. Konrad Bauer qui sert de médiateur de la langue et de la culture françaises avec beaucoup d´engagement . Mais aussi les élèves de la Hauptschule (école secondaire) ont la possibilité de surmonter les difficultés à se faire comprendre avec l´aide de leur institutrice Mme Gertrud Evrard qui suscite aussi l´intérêt au savoir-vivre français.

L´organisation du jumelage
Pour qu´un jumelage fonctionne, il faut une organisation. Du côté de Bad Abbach, c´étaient M. Arno Seidl-Schulz et M. Oskar Rawinsky († 2012) les hommes de la première heure. M. Seidl-Schulz, connaisseur de la France et francophile, faisait fonction de responsable officiel du jumelage jusqu´à sa mort prématurée en 1993, suivi de M. Karl Rauschendorfer. Depuis octobre 1998, il existe un comité qui est responsable au nom du conseil municipal de  l´organisation, la planification et la réalisation des activités. Sa première présidente Mme Margitta Karl fut suivi par Mme Monika Tamme. Un comité très actif avec Mme Elfriede Bürckstümmer du conseil municipal et un nombre de bénévoles, entre autres M. Andreas Gimmel et Mme Nina Wolf pour les jeunes et les familles, s'engage pour faire vivre et croître notre jumelage si précieuse.
M. Oskar Rawinsky qui travaillait toujours dans le sens d´un approfondissement de l´amitié franco-allemande avait – jusqu´en 1998 – la fonction d´interprète. En tant que tel il contribuait énormément au succès du jumelage. A lui qui – d´après le témoignage de l´ancien maire M. Jean-Claude Bourcet – a une grande affinité à la culture et au savoir-vivre français, fut attribué, en 1998, le titre de « citoyen d´honneur » par la commune de Charbonnières-les-Bains et en 2003 l'anneau d'honneur en or par la commune de Bad Abbach.

Du côté français, il existe un comité dès le début du jumelage auquel présidait longtemps Jean-Luis Gavat, l´initiateur et « père » du jumelage. Parmi les membres distingués, on doit mentionner Mme Ursel Bonhomme, Mme Renate Pengov, M. Laurent Dubuy, M. Adrien Barba, l´hôtelier Paul Fontaine, Mme Françoise Picot et Mme Françoise Lemaître. Au fil des ans, beaucoup de personnes sont devenues actives. Actuellement un « Comité de Jumelage » très actif travaille sous la présidence de M. Benoît Marbach. A son côté, comme secrétaire, M. Patrick Chanay et pour ne nommer que quelques-uns: M. René Choplin, M. Guiseppe Skull, M. Vincent Bourgogne et autres.

A cause de multiples activités soit officielles soit privées, Bad Abbach a reçu, en 1999, le « Diplôme d´Europe ». La remise solennelle a eu lieu à Strasbourg en présence du maire M. Jakob Will, de Mme Margitta Karl, de M. Oskar Rawinsky et de M. Karl Rauschendorfer.

Le jumelage aujourd´hui
Toutes les organisations et tous les contacts officiels ne vaudraient que la moitié, s´il n´y avait pas, à côté de nombreuses rencontres privées, des visites et des amitiés. Les deux maires M. Maurice Fleury et M. Ludwig Wachs contribuent avec enthousiasme et conviction à propager l´idée du jumelage dans leur commune. Du fait qu´il y a tant de contacts intensifs, les deux communes jumelées pouvaient envisager la fête du 35e anniversaire de jumelage du 09 mai au 12 mai 2013.

C´est avec fierté que les citoyens de Charbonnières-les-Bains et de Bad Abbach peuvent lever les verres et trinquer à la santé de 35 ans d´amitié et de jumelage à venir.

de Johann Auer, Heimatverein Bad Abbach e.V., Février 2003, actualisé par Monika Tamme, Septembre 2012
traduit en Français par Konrad Bauer